Le spécialiste de la lingerie réinvente son modèle économique orienté client et lance un soutien-gorge recyclable

L’enjeu

Pour mettre en œuvre ses nouvelles stratégies logistiques et de lancement de nouveaux produits, le Groupe Chantelle voulait se doter d’une infrastructure IT agile qui ne remettrait pas en cause ses investissements dans les logiciels SAP.

La solution

Epaulé par Novahé, le Groupe a déployé un serveur IBM® Power Systems™ S922 et deux IBM Power Systems S914 équipés de processeurs IBM POWER9™, tournant sous IBM i et Linux, et le système de stockage IBM FlashSystem®.

Bénéfices

Le gain de 25% en performance améliore nettement sa réactivité à l’égard des clientes

L’augmentation de 25% du rapport prix-performance accélère le retour sur investissement

Favorise l’agilité des décisions quant à l’évolution de l’IT, et crée un avantage concurrentiel

Devenir agile pour se transformer

 

Quel que soit le secteur, les entreprises cherchent à être plus productives et efficaces en s’appuyant sur la flexibilité qu’apporte leur capacité à innover et à se développer sur de nouveaux marchés. Le Groupe Chantelle, un fabricant, grossiste et détaillant de lingerie, de dimension mondiale, ne fait pas exception. Pour créer son nouveau modèle économique orienté client, le Groupe Chantelle cherche à intégrer plus étroitement ses canaux de distribution physique et en ligne—par exemple, en donnant la possibilité aux clientes de récupérer ou de rendre leurs produits en boutique. Autre exemple : pour satisfaire le fort attachement des consommatrices aux questions de développement durable et de responsabilité sociale, le Groupe Chantelle va prochainement lancer le premier soutien-gorge 100 % recyclable. Une innovation qui entraîne de nouveaux défis à tous les niveaux, de la supply chain au service client.

L’entreprise met aussi en place un modèle de distribution pour livrer directement, à partir de ses entrepôts, les consommatrices qui achètent sur les sites marchands partenaires.

André Wei, CTO du Groupe Chantelle, commente : « Nous voulons être à la fois plus flexibles et plus innovants autant pour ce qui concerne nos produits que dans nos relations avec le marché. Jusqu’alors, nous nous occupions de l’offre dans les magasins partenaires mais ils veulent maintenant la gérer eux-mêmes. Cette évolution induit des changements dans nos process. Les niveaux de service ont toujours été essentiels dans le commerce de détail. Être capable de fournir aux détaillants exactement ce qu’ils veulent est vital. »

Pour travailler différemment avec le réseau de vente au détail, il fallait des systèmes internes agiles qui puissent répondre rapidement aux besoins des magasins en matière d’offre. « Si nos process ont été pendant longtemps efficaces et rapides, c’est grâce à notre solution ERP de SAP qui nous a fourni un environnement parfaitement intégré », dit André Wei. « Toutefois, cette solution n’était pas conçue pour des développements rapides et les nouvelles façons de faire. Il nous fallait trouver un moyen de conserver des systèmes sûrs, performants et robustes tout en acquérant une véritable agilité tout au long de la chaîne de valeur. »

Deux chemins, une plateforme

 

Pour mettre en œuvre son nouveau modèle économique multicanal orienté client, le Groupe Chantelle avait besoin d’une nouvelle plateforme technologique permettant des interactions plus rapides et plus efficaces à toutes les étapes de la supply chain au service client. Son choix s’est porté sur le système de base de données SAP HANA à la fois en raison de l’environnement ERP de SAP existant et pour supporter les applications qui seront développées ultérieurement avec SAP S/4HANA. Pour ce faire, l’entreprise s’est adjoint les services de Novahé, son partenaire technologique de longue date et Partenaire commercial IBM, pour étudier un système hybride qui permettrait aux anciens et aux nouveaux éléments de cohabiter au sein de la même infrastructure.

 

« Nous avons tracé les grandes lignes de nos besoins en matière de business. Novahé a conçu une solution technique en ligne avec ces besoins et dans le cadre de l’enveloppe budgétaire du système existant », reprend André Wei. « En choisissant les serveurs IBM Power Systems, nous avons la possibilité de faire tourner IBM i et Linux sur la même plateforme. Nous avons aussi évité les coûts et le risque qu’aurait entraîné le remplacement de notre environnement ERP de SAP alors qu’il nous convient tout à fait. Grâce à ce choix, nous savons que nous pourrons nous orienter vers tout type de solution en fonction de notre activité et non en fonction de contraintes technologiques. »

Jean-François Fine, Ingénieur Avant-Vente chez Novahé, souligne : « En nous appuyant sur notre longue pratique de la plateforme IBM Power, nous savions que la dernière génération donnerait au Groupe Chantelle tout le potentiel technologique nécessaire pour aujourd’hui et pour demain. »

François Delbrel, Directeur de clientèle chez Novahé, ajoute « En combinant la technologie IBM et notre expertise dans la conception et la fourniture de solutions métiers, nous sommes à même d’apporter à nos clients une valeur ajoutée sur le long terme. »

La proposition de Novahé comprend le déploiement de deux serveurs IBM Power Systems S914 fonctionnant sous le système d’exploitation IBM i pour les besoins de production, l’un dédié à l’instance centrale SAP et l’autre à SAP Retail. Le Groupe Chantelle a aussi déployé un serveur IBM Power Systems S922 pour faire tourner SAP HANA sur SUSE LinuxEnterprise Server for SAP Applications et être prêt à mettre en œuvre la solution SAP S/4HANA for Fashion and Vertical Business. Ces serveurs sont dotés des processeurs IBM POWER9 qui offrent plus de cœurs et donnent à SAP un surcroit de performance de 26 % par rapport aux serveurs précédents du Groupe Chantelle. Le serveur IBM Power Systems S922 possède 2 To de mémoire pour la base de données In-Memory HANA.

Les serveurs IBM sont complétés par un environnement NVMe de bout en bout sur les baies de stockage IBM FlashSystem 5100. Validé par SAP pour l’exploitation de SAP HANA, le serveur IBM FlashSystem augmente la performance des applications et consolide la productivité des entreprises. La technologie de compression des données offre une plus grande capacité dans un même espace physique.

« Notre relation avec Novahé est basée sur la confiance et nous leur accordons tout notre crédit quant à leur connaissance de l’architecture des systèmes IBM Power », poursuit André Wei. « Nous ne sommes pas une très grande organisation. Nous n’avons pas les ressources qui nous permettraient d’être experts dans toutes sortes de technologies. Pour des plateformes aussi pointues que l’IBM Power Systems, il est tout à fait logique que nous fassions appel à l’expertise d’un partenaire comme celui-ci. »

Taille unique

 

Avec un gain de 25 % en performance pour l’ERP et des coûts mensuels inchangés, le Groupe Chantelle récolte déjà les fruits de sa bascule vers des serveurs équipés du processeur IBM POWER9. Dirigée par Novahé, la migration s’est faite en douceur bien qu’elle ait eu lieu pendant le confinement dû à la pandémie mondiale de 2020. André Wei est satisfait : « Nous avons bénéficié de l’expertise de nos partenaires, Novahé et IBM. La migration a été totalement transparente autant d’un point de vue business qu’opérationnel. »

Alors que le Groupe Chantelle poursuit sa transformation, sa nouvelle infrastructure IBM Power Systems le dote d’une plateforme flexible qui renforce ses capacités et lui permet d’envisager l’avenir avec sérénité. L’adoption de SAP S/4HANA est la suite logique. Le Groupe Chantelle imagine déjà les applications qui donneront un coup de fouet à son engagement grâce à une meilleure expérience client, comme le souligne André Wei : « Nous sommes impatients de voir ce que nous réserve l’avenir. Les Power Systems fonctionnant sous IBM i et Linux, nous pourrons déployer n’importe quel outil utile à notre activité et continuer à améliorer le service client. »

L’entreprise est également prête à passer à un environnement cloud hybride. « Il fut un temps où tout le monde parlait du cloud comme la seule et unique perspective pour l’IT, mais aujourd’hui les positions sont plus nuancées », remarque André Wei. « De nombreux systèmes ont migré vers des solutions PaaS ou IaaS alors qu’il faut encore gérer l’infrastructure. Si le cloud est rentable en cas de variations saisonnières ou de pics de connectivité, il est d’une façon générale beaucoup moins onéreux de faire tourner ses grandes applications sur site. C’est pourquoi le paradigme est aujourd’hui plutôt en faveur du cloud hybride. Cette approche devrait nous apporter un retour sur investissement plus important.»

« La question est d’avoir la solution qui répond à chaque besoin, car changer pour changer est risqué et coûteux, surtout par les temps qui courent », ajoute-t-il. « Nos IBM Power Systems et nos IBM FlashSystem nous rendent plus flexibles – et donc plus compétitifs – en nous permettant de gérer les charges de travail de façon optimale. »